La routine capillaire des enfants

Vous en avez marre que l’étape « démêlage » des cheveux de votre enfant soit un combat ou un compromis ?

Ça vous fends le cœur de l’entendre pleurer ou fuir à la vue du peigne ou de la brosse ?

Pas de panique, que ce soit des cheveux frisés, crépus ou bouclés, il y a une routine à adopter pour un démêlage en toute facilité.

Il y a quelques années, j’avais fait un article pour vous parler de ma routine capillaire.
Il était plus que temps de vous partager celle que j’adopte pour ma fille.
Une routine capillaire d’adulte ne s’applique pas pour les cheveux des bébés et des enfants qui sont plus fragiles.

1. Définir le type de cheveux
Je prends exemple des cheveux de ma fille, cette routine est aussi efficace pour tous les types (afros, frisés, crépus, lisses et mixtes).
Elle a les cheveux mixtes : très fins, ondulés et bouclés devant, bouclés et très frisés sur les côtés et derrière et c’est souvent sur cette zone que ce n’est pas une mince affaire.
Ils peuvent être vite gras sur la partie ondulée et bouclée (donc pas besoin de mettre des huiles). Ici on pensera à nourrir (avec une huile adaptée) et hydrater (avec de l’eau ou de l’aloès vera) les zones frisées étant plus fragiles et sèchent.

2. Chose à ne pas faire

Ce n’est pas très compliqué de prendre soin des cheveux de nos petits, en revanche, il y a des erreurs à ne jamais faire dans le risque de commettre des dégâts temporaires ou définitifs.

Soyons vigilantes sur :

– l’utilisation de produits gras de type vaseline (petrolatum), ou contenant de la glycérine ou de la lanoline, sont à proscrire pour le démêlage des cheveux.
En effet, ils ne sont pas respectueux de la nature du cheveu.
Extrêmement nocives, ces substances vont dès leur application boucher les pores du cheveu, et l’empêcher de respirer.

Éventuellement, et afin de faciliter le démêlage des cheveux des enfants, il sera possible d’utiliser avant le shampooing certaines huiles, comme l’huile de jojoba, d’amande douce ou du beurre de karité. Cependant, rappelons qu’il est préférable d’utiliser un spray ou un baume hydratant, dont la composition et les agents sont justement dosés pour ne pas porter atteinte à la santé du cheveu.

– le tissage et les extensions : même si la tentation est grande, ils sont à éviter

– le défrisage : même s’il existe dans le commerce des « kits de défrisage pour enfant », le défrisage et le lissage des cheveux sont à proscrire tant que l’enfant n’a pas atteint la puberté (pour ne pas modifier de façon irréversible la structure du cheveu)

– Le lavage trop fréquent : les cheveux frisés et crépus des enfants sont secs, et n’ont donc pas besoin d’un lavage fréquent. Il est recommandé de ne pas pratiquer plus d’un shampooing par semaine

Il n’est pas bon aussi de mettre trop de produits, leurs cheveux ne sont pas les nôtres, ils sont nouveaux. Pas besoin de shampooing, après shampooing, masque, crème hydratante et huile (aujourd’hui, je suis devenue très minimaliste quant au soin de mes cheveux, un article viendra sur le sujet).

Pourquoi ? Encore une fois pour ne pas les alourdir, pour ne pas modifier la structure naturelle du cheveu, pour ne pas cumuler des produits chimiques (même s’ils sont naturels et bio, c’est quand même des produits ajoutés qui ne sont pas toujours indispensables sur un cheveu jeune).

En d’autres termes « qu’on les laisse un peu tranquille ces cheveux, qu’ils fassent leur vie », notre rôle est juste de les guider à faire de leur mieux :-p !

3. Respecter les cheveux
Les cheveux des enfants ont besoin d’une attention particulière pour parvenir au bon équilibre, ils sont plus sensibles aux changements et aux agressions extérieurs, et ce, jusqu’à la puberté.

Plusieurs études scientifiques ont démontré que jusqu’à l’adolescence, l’organisme de l’enfant n’est pas encore capable de réguler la sécrétion de sébum*.

*Rappelons ce qu’est le sébum : c’est une substance grasse sécrétée par les glandes sébacées. Le sébum a toujours était mal vu « ha ça pue » « c’est dégueulasse » « mes cheveux sont sales » et pourtant, il a un rôle important pour nos cheveux et notre peau, comme tout ce qui fait partie de notre corps, la nature a toujours fait son travail, ayons confiance en elle, en nous, en apprenant à nous connaître et à nous accepter.

Le sébum entre dans la composition du film hydrolipidique, qui va agir comme une véritable enveloppe sur le cheveu. Cette protection fragile va permettre le maintien des molécules d’eau sur le cheveu et sur toute sa longueur : de la racine à la tige. 

Ce qui en d’autres termes apporte et maintient l’hydratation du cheveu, de la même façon quand on hydrate nos cheveux avec de l’eau et quand nous scellons l’hydratation en les nourrissant avec des huiles végétales.

Connaître son cheveu est un savoir-faire que l’on devrait leur transmettre dès la petite enfance pour qu’une fois adulte, ils les comprennent plus facilement sans les voir comme un fardeau ou un défaut.


Mon expérience :
Étant enfant, j’ai souvent entendu ma mère me dire « tes cheveux sont compliqués », « j’en ai marre, « t’es douillette », mais au fond, je pense qu’elle était dépassée, elle avait tout fait pour essayer de trouver des produits qui marchent (à noter qu’à l’époque nous étions peu informées sur la compréhension des cheveux afro et peu de bons produits existaient sur le marché).
Sans le vouloir elle m’avait transmis une image assez négative du type de mes cheveux, pourtant elle a toujours assumé les siens, c’était vraiment l’image qu’elle me renvoyait des miens qui a tout chamboulé plus tard, sans compter les discriminations de la société, je vous invite à lire mon article sur le sujet si vous voulez en savoir plus « Dans la peau d’une frisée face à la société« .

C’est clair que les cheveux crépu, afro, bouclé ou frisé demande plus de soin délicat et régulier que les autres types de cheveux, ce qui peut sembler être un fardeau lorsque nous subissons des réflexions et des remarques qui sont très souvent la source de nos complexes.

Il est donc temps de redorer l’image de nos cheveux et cela commence par ce que l’on va transmettre à nos enfants.

Tentons de rendre ces moments de soin capillaire comme un échange de complicité entre mère et enfant, ainsi la petite fille comme le petit garçon apprendrons à aimer ses cheveux. Une fois adulte, ils seront fiers et forts et auront moins besoin (comme certain.e d’entre nous) de passer des années à dompter et se sur-informer sur comment cajoler nos chevelures.

C’est à ce moment qu’on peut transmettre à l’enfant que la beauté de nos cheveux commence par :

LA ROUTINE CAPILLAIRE 

Rien ne vaut la simplicité :
Hydratation et démêlage
– un shampoing démêlant, 1x/semaine (2 max)
– démêler sur des cheveux humides (soit après la douche ou avec un spray d’eau : pas d’huile, évitons d’alourdir la fibre)
– une tangle teezer*
– une huile de soin adaptée
– un bain d’huile une fois par semaine

Quel shampooing démêlant ?

Comment démêler ? Après le shampooing, j’applique un peu de son huile de soin sur des cheveux humides, je les démêle avec la tangle teezer et les laisse sécher à l’air libre, parfois, je fais une coiffure protectrice, parfois non. Je les démêle tous les jours (matin et/ou soir et toujours si elle est ok de coopérer sinon on lâche prise) sauf quand on fait une coiffure protectrice.

Les coiffures protectrices sont utiles pour ne pas avoir à les démêler tous les jours, ce n’est pas amusant pour les touts petits. En dehors des coiffures protectrices, elle me demande souvent des coiffures par envie, à ce moment, c’est le top pour les protéger régulièrement.
Les attacher le plus souvent possible (seulement si l’enfant accepte et sans trop tirer sur le cuir chevelu) évite la formation de nœud ou de dreads selon le type de cheveux.

Depuis que j’ai trouvé sa routine capillaire je n’ai plus trop de difficulté à les démêler s’ils n’ont pas été attachés. A noter que pour la nuit, si je lui attache les cheveux, c’est toujours la couette vers le bas, pour que le cheveu ne soit jamais tiré et donc que le cuir chevelu ne s’irrite pas.

Pourquoi démêler sur des cheveux humides ? Pour éviter la casse en tirant dessus et donc de leur faire mal. Cela permet plus de facilité pour tous et plus de douceur.
Si vous n’avez pas fait de shampooing, démêlez-les grâce au spray : prendre un spray, mettre de l’eau et c’est tout, on spritch pour humidifier et on démêle.

La tangle teezer, c’est quoi ? Oh la la, je ne vous ai pas encore présenté la tangle teezer en article ! Cette brosse a changé ma vie, en terme de cheveux ! Elle ne casse pas le cheveu, avec un mouvement doux et répété (selon la force des nœuds) il démêle très bien. Elle autant efficace sur les cheveux secs, mouillés ou humides.

À savoir que cette brosse est toute petite donc au début on peut être perturbé à ne pas trouver comment la prendre en main, c’est une habitude qui change vite, un peu comme la première fois que l’on se brosse les dents avec une brosse en bambou haha !

Je la recommande pour tous les types de cheveux et pour les vegans elle est adaptée. Vous pouvez la trouver par ici, ou dans des magasins (généralement africains) pour cheveux afro. J’ai fait le test avec plusieurs brosse sur les cheveux de nos cheveux et c’est de loin la plus efficace presque sans douleur. Bon, c’est un petit bout encore (deux ans) donc la séance coiffure n’égale pas la séance de sauter dans le lit !

Il est important d’être attentif au soin des cheveux crépus ou frisés de nos enfants, il m’est arrivée quelques fois de ne pas avoir l’occasion ou l’envie de la coiffer, l’entendre pleurer me faisait mal au cœur, alors je retardais l’échéance, mauvaise idée, très mauvaise idée les nœuds étaient presque devenus des dreads :

DREADS !

Ce fut un rude moment de coiffure à passer, je n’avais pas encore trouvé sa routine avec les bons gestes et surtout la bonne brosse. Certains points sont fondamentaux pour nos types de cheveux, mais le plus crucial, c’est de s’adapter à l’enfant en respectant sa limite !

Si vous êtes à la recherche d’une huile naturelle pour le corps (massage) et les cheveux frisés, crépus et/ou bouclés, j’ai le produit miracle ?

Laissez-moi vous présenter l’huile de soin Noire Ô Naturelle de la gamme « Papouilles Gourmandes » par Sapotilles.

C’est une huile fabriquée en France, 100 % BIO, pressée à froid afin de ne pas perdre les bienfaits de la vitamine E et des oméga 6 et 9.

Elle est sans parfum, sans huile essentielle, sans huile minérale, sans fruits à coques, sans parabène et sans PEG.

Elle convient aux enfants, aux femmes enceintes et/ou allaitantes.
Elle est idéale pour les peaux sèches, sensibles, réactives ou atopiques. 

J’utilise cette huile un soir sur deux, les autres soirs, je démêle à l’eau. Si je lui lave exceptionnellement plus d’une fois par semaine, j’utilise l’huile pour nourrir les cheveux.

Je spray de l’eau sur ses cheveux, je masse doucement son cuir chevelu et j’applique le reste sur les longueurs et je démêle en douceur avec la tangle.

Les étapes de notre routine capillaire en photo

Deux jours sans démêler ça donne ça (j’avais déjà démêlé l’arrière)
Ici, les cheveux ont été démêlés à la tangle teezer (selon les nœuds il est possible de démêler sans humidifier, là il n’y a que vous pour le sentir)
Après le démêlage (ou avant) il suffit de vaporiser sur la chevelure l’eau du spray, afin de l’humidifier. On applique l’huile pour sceller l’hydratation : nourris le cheveu et forme une gaine protectrice autour de la fibre capillaire, l’idée et d’imiter le sébum.
L’eau se retrouve « emprisonnée » dans le cheveu et ne s’évaporera pas trop rapidement.
Les cheveux de Malia quelques heures après un soin
Une journée après un soin

Bref, j’adore cette huile et son odeur d’amande fraîche très présente. Elle apporte de la douceur et assouplie notre peau.

Pour les cheveux, j’utilise la gamme pour adulte qui me correspond mieux (bien que l’autre aussi soit efficace, je préfère la mienne).

Vous voulez acheter cette huile c’est par là NOIRONATUREL

Et vous ? Quelle est la routine pour vos petits ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s